Les équipes spécialisées

Au-delà des missions de secours qu'ils mènent au quotidien (lutte contre les incendies, secours aux accidentés de la route, secours d'urgence aux victimes de toute nature, protection de l'environnement, protection des biens, etc...), certains sapeurs-pompiers sont spécialement formés et équipés pour mener à bien des missions très spécifiques.

Certaines interventions particulières nécessitent l’assistance de plusieurs équipes spécialisées en même temps : Groupe de reconnaissance et d’intervention en milieu périlleux, sauvetage-déblaiement, cynotechnique, équipe nautique, risque chimique et radiologique.

Vous êtes sapeur-pompier au SDIS du Doubs et vous souhaitez vous orienter vers une spécialité ? Contactez le Service RH du Groupement territorial dont vous dépendez.

L'équipe cynotechnique (CYN)

Dans la recherche de personnes égarées, ensevelies ou disparues, les secours peuvent compter sur le flair des chiens.

L’équipe cynotechnique est en mesure de localiser les personnes disparues sous les décombres, emportées par les coulées de neige ou sous l’eau.

Elle peut aussi suivre des pistes olfactives et retrouver les effluves d’une personne là où aucun élément visible ne permettrait d’aiguiller les secours dans leurs recherches.

Les chiens peuvent tant rechercher des personnes vivantes que des corps sans vie.

Les deux méthodes de recherche employées sont le pistage et le questage : pour la première, les intervenants disposent d’un objet ayant appartenu à la victime, contrairement à la seconde.

5 binômes maitre/chien composent l'équipe cynotechnique du Doubs
8 ans durée de vie opérationnelle moyenne d'un chien
8 heures entrainement minimum hebdomadaire nécessaire pour former un chien

L'équipe feu de forêt (FDF)

Le SDIS 25 dispose, face aux feux de forêt, de moyens adaptés et de personnels formés, capables d’intervenir dans le Doubs mais aussi hors du département dans le cadre de Colonnes Mobiles de Secours (CMS).

Au-delà du feu de forêt au sens strict, ces moyens luttent contre tout type de feu en milieu naturel.

Ils traitent généralement les feux difficilement accessibles aux engins traditionnels de lutte et qui nécessitent des techniques et tactiques opérationnelles spécifiques au milieu naturel.

320 spécialistes
227 400 HA de surface boisée dans le Doubs, soit 43% du territoire

Le groupe de reconnaissance et d'intervention en milieu périlleux (GRIMP)

Certaines interventions dépassent le cadre quotidien, car elles se situent en hauteur, en profondeur, ou parce qu’elles requièrent des cheminements longs, difficiles ou dangereux.

Lors des interventions où les moyens habituels présentent leurs limites, pour améliorer la prise en charge de la victime et pour évoluer en sécurité, il est nécessaire de recourir aux moyens du Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux.

Il peut par exemple assurer un secours en montagne, intervenir sur un accident d'escalade ou encore secourir une personne immobilisée en haut d'une grue ou d'un immeuble.

En milieu urbain comme en pleine nature, quelles que soient les conditions météo, même en milieu enneigé, le GRIMP pourra aborder, conditionner et extraire une victime en toute sécurité en complément des moyens conventionnels

64 spécialistes dont 30 formés aux techniques GIH (Groupe d'Intervention Héliporté)

L'équipe risques radiologiques (RAD)

La radioactivité fait partie de notre quotidien. Elle est partout, et nous y sommes chaque jour exposés naturellement, sans risque.

Cependant, certaines sources produites par l’homme peuvent présenter un danger pour notre santé ou l’environnement : vieux paratonnerres, antiques détecteurs de fumées, déchets médicaux, roches spécifiques ou reliques diverses héritées de nos aînés datant d’une époque où certains méfaits des radio-éléments étaient inconnus…

De nombreux objets peuvent encore contenir des éléments radioactifs, émettre des rayonnements potentiellement dangereux ou répandre une contamination.

Ne serait-ce qu’en cas de suspicion, l’équipe RAD viendra procéder à une levée de doute, et saura conseiller le requérant sur le conditionnement et la récupération d’une substance radioactive.

72 spécialistes
116 sources radioactives utilisées dans le milieu industriel ou médical sont référencées dans le Doubs

L'équipe risques chimiques (RCH)

La chimie est omniprésente dans notre vie quotidienne, le champ des possibles est immense pour provoquer l’intervention de l’équipe.

Certaines interventions défraient la chronique, comme les accidents de Transports de Matières Dangereuses (TMD) ou incendies d’ampleur en milieu industriel.

Les spécialistes du risque chimique peuvent intervenir seuls ou en soutien des moyens conventionnels, sur une fuite de gaz ou pour rechercher ou identifier une substance ou un gaz inconnu.

Ils disposent du matériel nécessaire à la lutte contre les pollutions terrestre, aquatique et d’origines diverses.

Ils peuvent également mesurer la qualité de l’air dans un lotissement exposé aux fumées afin d’évaluer le risque pour les habitants, obturer une fuite de produit chimique sur une canalisation ou intervenir en cas de suspicion de risque biologique.

136 spécialistes
65 millions de produits chimiques identifiés dans le monde

L'equipe nautique (SAL/SAV)

Ce groupe comprend des scaphandriers autonomes légers (SAL) et des sauveteurs aquatiques (SAV).

Le sauvetage aquatique ou subaquatique peut se transformer en piège pour qui n’y est pas préparé. Pour faire face aux problématiques des interventions en milieu nautique, le SDIS 25 est doté d’une équipe préparée à porter secours dans ce milieu dangereux.

Une intervention en milieu aquatique, qu’elle se déroule en surface ou en profondeur, dans un lac ou dans une rivière, avec ou sans courant, peut ainsi être assurée par des sauveteurs entraînés et équipés pour intervenir dans ces conditions particulières et difficiles. Les SAV et SAL portent secours aux personnes visibles en surface et menacées de noyade. Dès lors que l’engagement subaquatique est nécessaire, seuls les SAL peuvent intervenir.

37 spécialistes SAL et 73 spécialistes SAV dont 9 formés aux techniques GIH
(Groupe d'intervention Héliporté)

1 645 KM de cours d'eau dans le département du Doubs
15 à 60 minutes d'autonomie pour un plongeur sous l'eau selon la profondeur

L'équipe sauvetage-déblaiement (SDE)

L’équipe sauvetage-déblaiement (SDE) est spécifiquement formée et équipée pour mener des actions de secours dans un contexte de risques bâtimentaires.

Ce groupe est principalement connu pour ses actions d’étaiement, mais sa mission est avant tout la recherche, la localisation et le sauvetage de personnes en zone de catastrophe.

Ses spécialistes sont aptes à rechercher les victimes ou les animaux pris dans un effondrement ou un ensevelissement, et à les extraire en sécurité, malgré les difficultés d’accès ou de stabilité.

Ils sont également les techniciens privilégiés pour effectuer une manœuvre de force.

Enfin, leur concours doit être sollicité dès lors qu’un doute subsiste sur la stabilité d’un bâtiment ou d’une zone d’intervention.

92 spécialistes
540 communes du Doubs (sur 573) sont classées en zone de sismicité modéré

L'unité d'experts animaliers

Placés sous les ordres du vétérinaire sapeur-pompier, les experts « animaux de ferme » sont des sapeurs-pompiers ayant une connaissance approfondie des animaux de ce type. Généralement sapeurs-pompiers volontaires, ils travaillent dans l’élevage ou dans des secteurs d’activité approchant.

En relation étroite avec les vétérinaires sapeurs-pompiers, ils se forment aux techniques d’approche et de manipulation des animaux. Ils sont ainsi capables de capturer des animaux en divagation ou de sauver des bêtes en situation de risque : chute dans rivière, puits ou de falaise, enlisement dans la boue ou autre situation périlleuse, etc…

Les experts animaliers interviennent essentiellement sur les animaux de ferme de type vache, taureau, cheval, cochon, mouton ou chèvre. Plus rarement, ils peuvent prendre en charge d’autres animaux présents en captivité dans le département : bison, lama, animaux issus des cirques, animaux exotiques dangereux. Ils peuvent aussi fournir une aide pour les animaux sauvages.

7 spécialistes
99% des animaux pris en charge ont été sauvés